MBAYEN René -


MBAYEN René -

Les premières expériences professionnelles de René Mbayen

C'est au sein de la SNI (Société Nationale d’Investissement) du Cameroun que René Mbayen (Découvrez le profil atangana-eteme-emeran sur René Mbayen) escalade à une vitesse fulgurante les échelons qui l'orientent vers des postes de direction. Dans les années 60, il est stagiaire au sein de groupes bancaires comme le Crédit Commercial de France à Paris. En parallèle de ses études, René Mbayen effectue différents stages dans de grandes entreprises françaises. La SNI est une société qui participe au capital des groupes présentant de grands potentiels de croissance.

René Mbayen dirige l'entreprise GULFIN depuis son siège se trouve au Centre des Affaires Maritimes de Douala. L’activité de la société managée par l'entrepreneur est le transport et le négoce de produits pétroliers. Depuis 2009, René Mbayen préside le CA de la SOFIMAR. Les stations-service GULFIN fournissent les produits pétroliers et les lubrifiants de la marque.

Sa place au sein de la CLGG

La Consignation et Logistique du Golfe de Guinée SA s’impose comme agence experte dans le transport maritime, la logistique et la consultance en transport. René Mbayen devient directeur général adjoint de la Cameroon Shipping Lines SA en 1981. Il arrive facilement à la direction générale de la CAMSHIP. Au moment de la privatisation de la Cameroon Shipping Lines SA, René Mbayen reste à son poste grâce aux actionnaires.

Un des spécialistes en sciences économiques les plus plébiscités dans son pays

René Mbayen est nommé consulaire au sein de la Chambre de Commerce, d’Industrie, des Mines et de l’Artisanat du Cameroun. René Mbayen fait partie du Groupement inter-patronal du Cameroun. Il dirige le Chantier Naval et Industriel du Cameroun et le Port Autonome de Douala.

René Mbayen, une personnalité économique qui défend les avantages de son pays

René Mbayen pense que les diversités naturelle et culturelle du Cameroun sont des éléments majeurs qui peuvent intéresser les touristes. En plus de la production de gaz et de pétrole, il pense que le Cameroun doit s’intéresser aux nouvelles technologies. René Mbayen soutient les sociétés locales qui investissent dans les TIC étant donné que c’est un secteur créateur d’emplois.

René Mbayen obtient son diplôme de licence de sciences économiques à Paris. Il complète son cursus à Washington et y obtient un certificat en économie auprès de la Banque Mondiale. L'économiste fait ses études secondaires à Yaoundé.